Search

Displaying 1 - 30 of 60 results
Saturday, May 18, 2013
Ana Benkel de Vinocur describe sus primeras impresiones del campo de concentración Auschwitz II-Birkenau a su llegada del gueto de Lódz en mayo de 1944. Ella recuerda su reacción cuando se abrieron las pesadas compuertas del tren de deportación y vio a los prisioneros vistiendo uniformes rayados, calvos, luciendo como esqueletos. Ella habla de la confiscación de todas sus pertenencias y del proceso de selección durante el cual se mantuvo con su madre, pero fue separada de su padre y hermano.
Friday, May 24, 2013
Jewish Holocaust Survivor Interview language: Spanish Ana Benkel de Vinocur describes her first impressions of the Auschwitz II-Birkenau Concentration Camp upon arrival from the Lódz Ghetto in May 1944. She remembers her reaction when the heavy doors of the deportation train opened and she saw prisoners, in striped uniforms, bald, looking like skeletons. She speaks of the seizure of all her belongings and of a selection process in which she remained with her mother, but was separated from her father and brother.
Monday, December 2, 2013
Dans cet extrait, Sarah Montard raconte comment elle est parvenue à s’échapper du Vélodrome d’Hiver avec sa mère, chacune de leur côté.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Sarah Montard relate son retour en France et décrit les contrôles sanitaires qu’elle a subis.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Simone Lagrange explique ses activités de propagande avec un groupe de jeunes de son âge, à Saint-Fons : diffusion de tracts et de petits cercueils à destination des collaborateurs, transports de messages…
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Simone Lagrange raconte comment elle s’est enfuie, avec une camarade, pendant les marches de la mort, et comment toutes deux ont survécu cachées dans une cave, jusqu’à l’arrivée des Russes.
Friday, May 17, 2013
Régine Jacubert est née le 24 janvier 1920 à Zagorow (Pologne). La famille part pour la France en 1930 et s’installe à Nancy. Réfugiée à Bordeaux avec les siens en 1940, elle rentre seule à Nancy où elle travaille. Le reste de sa famille est arrêté et interné. A Nancy, elle échappe à la grande rafle du 19 juillet 1942 et passe clandestinement en zone Sud. A Lyon, où elle a trouvé un travail, elle entre dans le mouvement de résistance Combat, en janvier 1943. Arrêtée en juin 1944, elle est interrogée à la Gestapo, notamment par Klaus Barbie.
Monday, September 30, 2013
Régine Jacubert est née le 24 janvier 1920 à Zagorow (Pologne). La famille part pour la France en 1930 et s’installe à Nancy. Réfugiée à Bordeaux avec les siens en 1940, elle rentre seule à Nancy où elle travaille. Le reste de sa famille est arrêté et interné. A Nancy, elle échappe à la grande rafle du 19 juillet 1942 et passe clandestinement en zone Sud. A Lyon, où elle a trouvé un travail, elle entre dans le mouvement de résistance Combat, en janvier 1943. Arrêtée en juin 1944, elle est interrogée à la Gestapo, notamment par Klaus Barbie.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Frida décrit ses activités de résistance dans son lycée en 1940. Elle explique comment elle dissimulait des tracts dans les poches des manteaux des élèves accrochés dans les couloirs.  Le 11 novembre 1940, à l’occasion de la manifestation des étudiants à Paris, elle mit en place des banderoles gaullistes qui entraînèrent l’intervention de la police. L’administration de son école protégea toutefois les élèves juifs en les renvoyant chez eux avant que les forces de l’ordre n’arrivent.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Simone Veil parle de l’épuisement psychique et physique des déportés au moment de leur libération. Elle explique comment elle en prit conscience véritablement à travers les yeux des libérateurs anglais du camp de Bergen-Belsen.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Nicole Clarence raconte son entrée dans la Résistance par le biais du mouvement des Éclaireurs de France. Elle décrit ses activités et un engagement toujours plus actif au fil du temps.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Nicole Clarence raconte son retour en France et son passage au Lutetia. Elle passe ensuite la soirée chez une cousine et relate son expérience concentrationnaire.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Renée Eskenazi raconte comment, après la libération du camp de Theresienstadt, elle a pu faire passer en France, le message avertissant qu’elle était bien en vie, et le tragique quiproquos auquel cette annonce donna lieu.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Sarah Chaumette explique comment elle a utilisé une petite machine à imprimer pour fabriquer des papillons – des petites bandes de papier sur lesquelles étaient inscrits des messages de propagande – et sa manière de les diffuser dans le métro et dans les bus.Sarah Chaumette (née Litmanovitch) est née le 27 avril 1925 à Paris dans une famille de Juifs originaires de Kiev dans l'Empire Russe (aujourd'hui en Ukraine). Son père, Isol Litmanovitch, possède un atelier de tailleur et sa mère, Bronislava (née Racz), seconde son mari dans ses activités.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Renée Dubna explique comment elle s’y prenait pour distribuer des brochures de la Résistance et comment elle participa à l’organisation de déraillements de trains militaires.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Ida Grinspan raconte sa prise en charge par les Russes, puis par les Américains et son retour en France.Ida Grinspan est la fille de Chaja et Jankiel Fensterszab, tous deux originaires de Pologne. Ida est née le 19 novembre 1929 à Paris. Elle a un frère, Adolphe. Jankiel exerce la profession de tailleur, aidé par sa femme. Ida parle yiddish à la maison et suit des cours pour apprendre à écrire cette langue. La famille pratique peu la religion juive.
Monday, December 2, 2013
Arlette Testyler raconte la rafle du Vélodrome d’Hiver, le 16 juillet 1942, à partir de son arrestation avec sa mère Malka et sa sœur Madeleine. Elle décrit l’opération conduite à l’aube par la police française, explique  comment un policier aida une voisine et son enfant à échapper à la rafle. Arlette rappporte enfin ses impressions sur  son internement au Vélodrome d’Hiver.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Éliane Picard évoque la difficulté qu’elle a éprouvée, pendant longtemps, à raconter son expérience. Elle parle aussi du sentiment de haine qui l’a aidé à tenir durant sa déportation.Éliane Picard, née Lévy, voit le jour le 19 octobre 1924 à Ensisheim (Haut-Rhin), dans une famille juive alsacienne. Elle a trois sœurs et deux frères. Son père est médecin ; sa mère n’exerce pas de profession. Juifs libéraux, les Lévy ne pratiquent pas véritablement la religion.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Annette Cabelli raconte comment, libérée par les troupes russes, elle a réussi à rejoindre la zone d’occupation américaine.Annette Cabelli est née le 25 avril 1925 à Salonique (Grèce). Son père décède alors qu’elle n’a que quatre ans. Annette a deux frères. Sa mère travaille dans la confection de pantalons pour homme. Alors que ses deux frères fréquentent l’Alliance française, elle suit sa scolarité à l’école hébraïque jusqu’à l’âge de 16 ans. Elle intègre ensuite le lycée grec.
Tuesday, September 6, 2016
Rosalina cuenta como empieza la persecución, la gente desaparecida y el miedo cambian la vida de su comunidad.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Régine Jacubert raconte comment, après son retour en France, elle a pris le train pour rejoindre Nancy. Elle évoque son appréhension et l’indifférence des autres passagers.Régine Jacubert (née Skørka) est née le 24 janvier 1920 à Zagorow, Pologne. Son père, Yacob Skørka enseignait l’Hébreu et le Yiddish dans une yeshivah. Sa mère, Slatka Szejman était modiste. Elle avait trois frères. La famille est arrivée en France en 1930, s’installant à Nancy.
Monday, December 2, 2013
Regin Rybak raconte ce qu’elle a vécu avec son fils Simon, lorsqu’elle a été arrêtée et emmenée au Vélodrome d’Hiver le 16 juillet 1942. Elle décrit les conditions d’internement et l’aide reçue d’un policier français pour sortir des lieux.
Tuesday, November 8, 2016
English translation: “First, I would like to thank Mr. Steven Spielberg for the brilliant idea he had to create the Shoah Foundation so that all the cruelty committed by the Nazis is never forgotten. I hope that all that we spoke about here, and all that is told about the Shoah, be just a small grain of sand in the vast mountain that should be created (formed) for the much-desired  peace in the world. And all that took place in Germany and in Europe should never happen again. I would also like to say that the world should prevent Nazi cruelty from returning with all its might.
Saturday, May 18, 2013
Tuesday, September 6, 2016
Juliana cuenta cómo fueron las oportunidades de recibir una educación. Su madre no quería que fuera a la escuela, por considerar una forma de aculturación.
Friday, August 5, 2016
Esther Dresner expresses the gratitude she feels to Aristides de Sousa Mendes, a man who did the right thing, regardless of the price.  Aristides de Sousa Mendes was a Portuguese diplomat stationed in Bordeaux in the late 1930s who issued tens of thousands of visas to Jewish families, in direct violation of anti-Jewish laws instituted by Portugal’s fascist government at the time. For this act of resistance, Sousa Mendes faced trials and conviction, leaving him to live out the rest of his life in poverty and disgrace, and his 15 children scattered all over Europe and the US.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Chana Rosenberg relate sa libération et sa rencontre avec les soldats russes.
Friday, August 23, 2013
Marthe Cohn-Hoffnung remembers the liberation of Paris, France, in 1944, where she was living under false identity. She especially recalls the emotional response on the part of the French people upon seeing the French 2nd armored division, led by General Charles de Gaulle, march into Paris first. The United States armed forces followed shortly thereafter.
Friday, May 24, 2013
1944. március 19-én, vasárnap, a zsidó iskolában, ahová Zsuzsa járt, rendes tanítás lett volna, de a megszállás hírére délelőtt hazaküldték a gyerekeket. Ferge Zsuzsa 1931-ben született Budapesten. Apai ágon a hires makói főrabbi, Dr. Kecskeméti Ármin unokája. 1944-ben hamis papírokkal, Budapesten bújkált. Szociológus, egyetemi tanár, a Magyar Tudományos Akadémia rendes tagja.
Wednesday, June 4, 2014
Nell’inverno del 1940, Alice con le sue zie è costretta ad andare a vivere nella zona di Varsavia destinata al ghetto. Descrive l’alto muro che lo circondava e che passava all’interno degli stabili separando la facciata, che rimaneva nel ghetto, dall’altra parte sul cortile, che ne veniva tagliata fuori. Grazie all’aiuto di un prelato, Alice insieme alle due zie scavalcheranno il muro da un cortile, per fuggire dal ghetto. Alice ricorda anche come molte persone abbiano gioito per la distruzione totale del ghetto, seguita alla rivolta.

Pages

Video icon= video available

photo gallery icon= photo gallery available