Search

Displaying 1 - 30 of 110 results
Saturday, May 18, 2013
Ana Benkel de Vinocur describe sus primeras impresiones del campo de concentración Auschwitz II-Birkenau a su llegada del gueto de Lódz en mayo de 1944. Ella recuerda su reacción cuando se abrieron las pesadas compuertas del tren de deportación y vio a los prisioneros vistiendo uniformes rayados, calvos, luciendo como esqueletos. Ella habla de la confiscación de todas sus pertenencias y del proceso de selección durante el cual se mantuvo con su madre, pero fue separada de su padre y hermano.
Friday, May 24, 2013
Jewish Holocaust Survivor Interview language: Spanish Ana Benkel de Vinocur describes her first impressions of the Auschwitz II-Birkenau Concentration Camp upon arrival from the Lódz Ghetto in May 1944. She remembers her reaction when the heavy doors of the deportation train opened and she saw prisoners, in striped uniforms, bald, looking like skeletons. She speaks of the seizure of all her belongings and of a selection process in which she remained with her mother, but was separated from her father and brother.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Jean-Louis Steinberg raconte la difficulté de parler de son expérience de déportés dans la France d’après-guerre.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Jean-Louis Steinberg raconte comment il est entré au parti communiste clandestin et a participé à la fabrication et à la diffusion de tracts.
Monday, December 2, 2013
Dans cet extrait, Sarah Montard raconte comment elle est parvenue à s’échapper du Vélodrome d’Hiver avec sa mère, chacune de leur côté.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Sarah Montard relate son retour en France et décrit les contrôles sanitaires qu’elle a subis.
Saturday, May 18, 2013
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Bernard Teperman décrit une action de propagande menée avec un camarade résistant. Basée sur la mise en place d’une machine artisanale posée sur un toit de la ville, elle a permis le lâcher de plusieurs milliers de tracts devant l’immeuble du journal Le Progrès, à Lyon.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Simone Lagrange explique ses activités de propagande avec un groupe de jeunes de son âge, à Saint-Fons : diffusion de tracts et de petits cercueils à destination des collaborateurs, transports de messages…
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Simone Lagrange raconte comment elle s’est enfuie, avec une camarade, pendant les marches de la mort, et comment toutes deux ont survécu cachées dans une cave, jusqu’à l’arrivée des Russes.
Friday, May 17, 2013
Régine Jacubert est née le 24 janvier 1920 à Zagorow (Pologne). La famille part pour la France en 1930 et s’installe à Nancy. Réfugiée à Bordeaux avec les siens en 1940, elle rentre seule à Nancy où elle travaille. Le reste de sa famille est arrêté et interné. A Nancy, elle échappe à la grande rafle du 19 juillet 1942 et passe clandestinement en zone Sud. A Lyon, où elle a trouvé un travail, elle entre dans le mouvement de résistance Combat, en janvier 1943. Arrêtée en juin 1944, elle est interrogée à la Gestapo, notamment par Klaus Barbie.
Monday, September 30, 2013
Régine Jacubert est née le 24 janvier 1920 à Zagorow (Pologne). La famille part pour la France en 1930 et s’installe à Nancy. Réfugiée à Bordeaux avec les siens en 1940, elle rentre seule à Nancy où elle travaille. Le reste de sa famille est arrêté et interné. A Nancy, elle échappe à la grande rafle du 19 juillet 1942 et passe clandestinement en zone Sud. A Lyon, où elle a trouvé un travail, elle entre dans le mouvement de résistance Combat, en janvier 1943. Arrêtée en juin 1944, elle est interrogée à la Gestapo, notamment par Klaus Barbie.
Monday, September 30, 2013
Adolphe Kornman est né le 18 octobre 1927 à Paris. Il grandit dans le Marais. Il assiste à la rafle du Vélodrome d’Hiver en juillet 1942 et, en octobre, la famille trouve un passeur qui l’achemine en zone non occupée. Un temps réfugié avec son père en zone italienne, à Nice, il finit par quitter la ville quand celle-ci est envahie par les Allemands en septembre 1943. Grâce au réseau de la Sixième, Adolphe Kornman franchit la frontière suisse en mai 1944. Il y demeure quelques mois, dans différents camps, avant de rentrer en France, après la libération du territoire.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Frida décrit ses activités de résistance dans son lycée en 1940. Elle explique comment elle dissimulait des tracts dans les poches des manteaux des élèves accrochés dans les couloirs.  Le 11 novembre 1940, à l’occasion de la manifestation des étudiants à Paris, elle mit en place des banderoles gaullistes qui entraînèrent l’intervention de la police. L’administration de son école protégea toutefois les élèves juifs en les renvoyant chez eux avant que les forces de l’ordre n’arrivent.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Henry Bily raconte sa libération, du camp de Dachau jusqu’à sa sortie de l’Hôtel Lutetia.Henry Bily est né le 28 juillet 1920 à Paris, dans le XIIème arrondissement. Son père, Samuel Bilsky, est né à Lutotov (Russie) en 1893, sa mère, Sabrina, à Lodz (alors en Russie) en 1899. Henri a un frère et une sœur. Son père, fourreur, est installé dans un atelier 20 rue de Wattignies (XIIème arrondissement, Paris). La famille a peu d’attache avec la religion. Henri et son frère font partie des Éclaireurs israélites de France.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Simone Veil parle de l’épuisement psychique et physique des déportés au moment de leur libération. Elle explique comment elle en prit conscience véritablement à travers les yeux des libérateurs anglais du camp de Bergen-Belsen.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Albert Lévy parle de ses activités de propagande à la Main d’œuvre immigrée (MOI), à Lyon, à l’Union de la jeunesse juive et au Mouvement national contre le racisme. Il explique comment s’effectuait la distribution des tracts.
Friday, May 17, 2013
Dans cet extrait, Adolphe Kornman raconte comment il a passé la frontière franco-suisse en mai 1944 accompagné d’autres enfants. Il se souvient de l’accueil chaleureux des premiers habitants suisses rencontrés derrière la frontière.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Louis Domb décrit ses premières actions de résistance à Paris. Il découpe ainsi des croix de Lorraine dans des tickets de métro ou en dessine sur les murs. Il parle également de ses activités aux côtés de Germaine Ribière et d’Edmond Michelet avec lesquels il réalise et diffuse des journaux clandestins.
Monday, December 2, 2013
Léon Favier raconte son transfert et son arrivée au Vélodrome d’hiver le 16 juillet 1942. Il décrit les conditions de transport et explique comment il retrouve, en compagnie de ses parents, d’autres membres de sa famille. Il évoque aussi l’atmosphère générale durant la première nuit en ces lieux.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Nicole Clarence raconte son retour en France et son passage au Lutetia. Elle passe ensuite la soirée chez une cousine et relate son expérience concentrationnaire.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Renée Eskenazi raconte comment, après la libération du camp de Theresienstadt, elle a pu faire passer en France, le message avertissant qu’elle était bien en vie, et le tragique quiproquos auquel cette annonce donna lieu.
Sunday, December 1, 2013
Dans cet extrait, Sarah Chaumette explique comment elle a utilisé une petite machine à imprimer pour fabriquer des papillons – des petites bandes de papier sur lesquelles étaient inscrits des messages de propagande – et sa manière de les diffuser dans le métro et dans les bus.Sarah Chaumette (née Litmanovitch) est née le 27 avril 1925 à Paris dans une famille de Juifs originaires de Kiev dans l'Empire Russe (aujourd'hui en Ukraine). Son père, Isol Litmanovitch, possède un atelier de tailleur et sa mère, Bronislava (née Racz), seconde son mari dans ses activités.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Ida Grinspan raconte sa prise en charge par les Russes, puis par les Américains et son retour en France.Ida Grinspan est la fille de Chaja et Jankiel Fensterszab, tous deux originaires de Pologne. Ida est née le 19 novembre 1929 à Paris. Elle a un frère, Adolphe. Jankiel exerce la profession de tailleur, aidé par sa femme. Ida parle yiddish à la maison et suit des cours pour apprendre à écrire cette langue. La famille pratique peu la religion juive.
Monday, December 2, 2013
Arlette Testyler raconte la rafle du Vélodrome d’Hiver, le 16 juillet 1942, à partir de son arrestation avec sa mère Malka et sa sœur Madeleine. Elle décrit l’opération conduite à l’aube par la police française, explique  comment un policier aida une voisine et son enfant à échapper à la rafle. Arlette rappporte enfin ses impressions sur  son internement au Vélodrome d’Hiver.
Tuesday, December 2, 2014
Dans cet extrait, Éliane Picard évoque la difficulté qu’elle a éprouvée, pendant longtemps, à raconter son expérience. Elle parle aussi du sentiment de haine qui l’a aidé à tenir durant sa déportation.Éliane Picard, née Lévy, voit le jour le 19 octobre 1924 à Ensisheim (Haut-Rhin), dans une famille juive alsacienne. Elle a trois sœurs et deux frères. Son père est médecin ; sa mère n’exerce pas de profession. Juifs libéraux, les Lévy ne pratiquent pas véritablement la religion.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Annette Cabelli raconte comment, libérée par les troupes russes, elle a réussi à rejoindre la zone d’occupation américaine.Annette Cabelli est née le 25 avril 1925 à Salonique (Grèce). Son père décède alors qu’elle n’a que quatre ans. Annette a deux frères. Sa mère travaille dans la confection de pantalons pour homme. Alors que ses deux frères fréquentent l’Alliance française, elle suit sa scolarité à l’école hébraïque jusqu’à l’âge de 16 ans. Elle intègre ensuite le lycée grec.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Julien Kichelewski raconte son arrivée à Paris et son retour à son domicile, dans le Marais, après un passage par l’hôtel Lutetia.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Édouard Axelrad relate son retour en France et son passage à l’Hôtel Lutetia. Il raconte comment il apprit la mort de sa mère et de son frère. Il parle de la difficulté à reprendre le cours d’une vie normale.
Monday, December 1, 2014
Dans cet extrait, Régine Jacubert raconte comment, après son retour en France, elle a pris le train pour rejoindre Nancy. Elle évoque son appréhension et l’indifférence des autres passagers.Régine Jacubert (née Skørka) est née le 24 janvier 1920 à Zagorow, Pologne. Son père, Yacob Skørka enseignait l’Hébreu et le Yiddish dans une yeshivah. Sa mère, Slatka Szejman était modiste. Elle avait trois frères. La famille est arrivée en France en 1930, s’installant à Nancy.

Pages

Video icon= video available

photo gallery icon= photo gallery available