Éliane Picard-cnrd2015

Dans cet extrait, Éliane Picard évoque la difficulté qu’elle a éprouvée, pendant longtemps, à raconter son expérience. Elle parle aussi du sentiment de haine qui l’a aidé à tenir durant sa déportation.

Éliane Picard, née Lévy, voit le jour le 19 octobre 1924 à Ensisheim (Haut-Rhin), dans une famille juive alsacienne. Elle a trois sœurs et deux frères. Son père est médecin ; sa mère n’exerce pas de profession. Juifs libéraux, les Lévy ne pratiquent pas véritablement la religion.

Lorsque la guerre éclate, les enfants sont envoyés à Fécamp où ils demeurent jusqu’en mai 1940. Ils prennent ensuite le chemin de Toulouse et sont rejoints par leurs parents en novembre 1940. Dans cette ville, Éliane suit une école de commerce jusqu’au mois d’octobre 1941. Fin 1942, l’un de ses frères franchit la frontière franco-espagnole. Il s’installera par la suite aux États-Unis où il deviendra instructeur.

Éliane se livre à des activités de résistance. Elle effectue quelques voyages pour transporter de l’argent à Grenoble. Le 5 mai 1944, la Gestapo débarque chez les Lévy. Le plus jeune frère d’Éliane peut se sauver. Il demeurera caché à la campagne chez des paysans jusqu’à la Libération. Les Lévy sont emmenés à la prison Saint-Michel de Toulouse où ils séjournent du 5 mai au 11 mai 1944. Transférés à Drancy, ils sont déportés à destination d’Auschwitz par le convoi du 20 mai 1944.

Après un passage par le camp de quarantaine, Éliane est affectée dans divers Kommandos et travaille à la Biberei, un atelier de tissage où l’on fabrique des sangles et des courroies de parachutes. Elle est envoyée au camp de Bergen-Belsen en décembre 1944 puis transférée dans un Kommando en Saxe. Elle est finalement évacuée le 14 avril 1945 vers le camp de Mauthausen. Là, le 5 mai au matin, elle découvre que les gardes SS ont disparu. Elle quitte le camp et rencontre les troupes américaines dans un village voisin. Prise en charge du 5 au 15 mai, elle est ensuite rapatriée et arrive à Paris le 21 mai. Il lui faudra un an pour recouvrer la santé.

Éliane Picard s’est mariée en 1947 et a eu deux fils. Elle est décédée en 2012.

L’interview a été réalisée à Paris le 11 mars 1996. L’intervieweuse était Lucie Caries.

Language: French