Marcel Kuchman

X Close

Marcel Kuchman

Language: French

Dans cet extrait, Marcel Kuchman raconte l’action menée par son maquis contre les Allemands à Tulle. Il évoque la répression des résistants par la division Das Reich à Tulle et à Oradour-sur-Glane, et celle menée au Mont-Mouchet et dans le Vercors.

Marcel Kuchman est né le 8 janvier 1923 à Varsovie (Pologne). Il a un frère aîné, Jean, et un frère cadet, Georges. Son père Bernard exerce la profession de boulanger. Il grandit dans un milieu populaire, bien intégré, et fréquente les réunions du parti communiste.

Sous l’Occupation, la boulangerie est aryanisée et la famille recensée. Le 20 août 1941, Marcel Kuchman est arrêté avec son père et son frère Jean. Internés à Drancy, les deux frères sont relâchés début novembre 1941 alors que leur père sera déporté par le 3ème convoi du 22 juin 1942, à destination d’Auschwitz.

La mère et le plus jeune frère de Marcel sont arrêtés lors de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942. Son frère aîné se trouve alors en province. Marcel, qui n’a pas dormi chez lui, échappe pour sa part à la rafle. Il découd son étoile, change d’identité et quitte la banlieue parisienne pour la zone Sud, pourvu d’une attestation d’appartenance aux Jeunes du Maréchal.

Sa cavale le pousse à intégrer différentes écoles de cadres, puis l’Armée d’armistice, avant qu’il ne rejoigne le maquis de Corrèze. Agent de liaison, il traque les gestapistes et les miliciens, et participe à des actions de sabotage. Il combat contre la division Das Reich et est témoin de son action répressive à Tulle. Blessé à la cheville le 1er août 1944, il doit cesser de combattre. Remis sur pied, il se rend à Paris en octobre 1944 où il travaille au IVème Bureau du ministère de la Guerre, jusqu’à l’armistice.

Dans l’après-guerre, il travaille dans le secteur des vêtements de travail. Il se marie en 1950.

L’interview a été réalisée à Paris le 13 octobre 1995. L’interviewer était Danielle Letitchewsky et le caméraman Gilmer Pozo.