Paul Engel UNESCO 2014 French

X Close

Paul Engel

Language: English

Paul Engel est né le 4 mai 1922 à Vienne (Autriche) dans une famille juive de la classe moyenne. Il a un jeune frère, Robert. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, son père, Eduard, est mobilisé dans l’armée austro-hongroise. Fait prisonnier de guerre, celui-ci passe six ans en Sibérie à travailler dans une mine de charbon, avant de retrouver sa famille en 1920. À Vienne, Eduard possède une magasin de parfums en gros. Avant la guerre, Paul fréquente une école primaire et entre au lycée du 14ème district de Vienne. Il fréquente la synagogue et fait partie du mouvement de jeunesse du Betar, associé au sionisme révisionniste.

Le 13 mars 1938, au lendemain de l’annexion de Vienne par l’Allemagne, Eduard perd son commerce. Paul, avec d’autres étudiants juifs, est renvoyé du lycée. Son frère Robert part pour la Palestine. Pendant la Nuit de Cristal, le 10 novembre 1938, les nazis pillent le domicile des Engel et arrêtent Eduard. Ayant obtenu un visa d’immigration pour la Chine, il est bientôt libéré et la famille quitte l’Autriche en janvier 1939.

À leur arrivée en Chine, les Engel s’installent à Shanghai et mettent sur pied une usine de bougies et de parfums. Après l’invasion de la Chine par les Japonais en 1943, la famille est emprisonnée dans le ghetto de Hongkew établi pour les réfugiés apatrides à Shanghai par les autorités d’occupation. Le ghetto est libéré à l’arrivée de la « mission américaine de bonne volonté » le 3 septembre 1945.]

Après la libération, les parents d’Eduard retournent à Vienne, alors que Paul, bouleversé par l’Holocauste, poursuit son immigration jusqu’en Australie. Après une courte étape à Vienne où il voit ses parents, Paul arrive à Sidney le 15 septembre 1949 et s’établit dans la vente au détail de vêtements pour homme. Il épouse Eva Stern en 1952 ; le couple a deux enfants et trois petits-enfants.

L’interview a été réalisée le 2 juin 1995 à Sidney (Australie) ; intervieweur : Scott Williams ; vidéaste : Rafael Corday.