Nés dans la ville devenue Auschwitz

Language: French

Cette vidéo téléchargeable a été réalisée à l’aide de clips extraits des témoignages de survivants juifs de la Shoah (des archives  audiovisuelle de l’USC Shoah Foundation) qui sont nés et ont grandi dans la ville polonaise d' Oświęcim, sinistrement célèbre pour avoir été le lieu d´emplacement du camp d'Auschwitz crée par l´administration nazie allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Avant Auschwitz, la ville d´Oświęcim avait une communauté juive diverse et prospère. Cette vidéo donne un éclairage sur cette période oubliée, un regard sur la vie d’avant Auschwitz, à travers des récits à la première personne, de celles et ceux qui ont y ont vécu.Durée: 28 minutes.

La ville d´Oświęcim (Pologne)

Coordonnés: 50º02'N 19º16'E

L´existence de la ville remonte au moins au 12ème siècle. À la suite du partage de la Pologne en 1772, la ville a été annexée par l´Empire d´Autriche des Habsbourg. Elle ne retournera au pouvoir polonais qu'après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pendant cette période, Oświęcim était un centre industriel et un nœud ferroviaire. La population juive représentait 4.950 personnes en 1921. À la veille de la Seconde Guerre mondiale il y avait à peu près  8.000 Juifs dans la ville, plus que la moitié de toute la population. Oświęcim a été occupée immédiatement au début de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été annexée en octobre 1939 par le Reich allemand.

Situé à l’intérieur et à coté de la ville d´ Oświęcim, le système concentrationnaire  d´Auschwitz a été le plus  important des camps de concentration et d’extermination construits par les Allemands dans la  Pologne occupée durant  la Seconde Guerre mondiale. Le complexe comprenait Auschwitz I, Auschwitz II-Birkenau, Auschwitz III-Monowitz (Buna) et plus de  45 sous-camps. On estime qu’entre 1,1 et 1,6 millions d´hommes, de femmes et d’enfants, juifs pour la plupart,  ont été assassinés à Auschwitz, la quasi-totalité d´entre eux dans les chambres à gaz d’Auschwitz II-Birkenau.

La ville d´ Oświęcim et le complexe concentrationnaire d´Auschwitz ont été libérés par l´Armée soviétique le 27 janvier 1945.

Biographies succinctes

Mark Bader

Est né à Oświęcim en 1927. Il a survécu au ghetto de Sosnowiec et aux camps de concentration d'Auschwitz, de Fünfteichen, de Gross Rosen, de Hersbruck et de Dachau. Son interview a été enregistrée en 1996 à Los Angeles aux Etats-Unis.

Lola Fuchs

Est née à Oświęcim en 1928 sous le nom de Lola Lea Silbiger. Sa famille appartenait aux Hassidims de Bobova. Elle a survécu au ghetto de Bedzin et aux camps de concentration de Breslau, de Peterswaldau et de Langenbielau. Son interview a été enregistrée en 2001 à Ocean (État du New Jersey), aux États-Unis.

Jacob Geldwert

Est né à Oświęcim en 1921. Il a survécu au ghetto de Sosnowiec et aux camps de concentration de Blechhammer, de Sackenhoym, de Buchenwald, d´Erfurt, de Gross Rosen et de Halberstadt-Zwieberge. Son interview a été enregistrée en 1996 à Ithaca (État de New York), aux États-Unis.

Mania Kay

Est née à Oświęcim en 1920 sous le nom de Mania Miriam Bodner. Elle a survécu au ghetto de Sosnowiec, au camp de la mort d'Auschwitz II – Birkenau et aux camps de Bobrek, Gleiwitz et de Bergen-Belsen. Son interview a été enregistrée en 1995 à Kitchener, Ontario, au Canada.

Alex Reifer

Est né à Oświęcim en 1921. Il a grandi parmi les les Hassidims de Bobova. Après l´attaque de l´Allemagne contre la Pologne, sa famille s´est enfuie vers l´Est. Pendant que sa famille essayait de retourner chez elle, Alex est resté dans la partie de la Pologne occupée à cette époque par l´Union soviétique. Les autorités soviétiques l´ont affecté à des travaux dans les villes de Sorokino et Voroshilovgrad, à l´intérieur de l´Union soviétique. Après l´attaque de l´Allemagne contre l´Union soviétique, Alex a été transféré dans l´Armée soviétique et est devenu officier de renseignement, suivant la progression des combats jusqu´à Berlin. Son interview a été enregistrée en 1996 à Sherman Oaks (Californie), aux États-Unis.

Samuel Silbiger Falsehaber

Est né à Oświęcim en 1923. Il a survécu aux camps de concentration de Blechhammer, de Berga/Elster, de Buchenwald, de St. Annaberg, de Gross Rosen et de Dachau. Il a été libéré au terme d'une marche de la mort près de Mittenwald. Son interview a été enregistrée en 2001 à Atlanta (Géorgie), aux États-Unis.

Ben Sonnenschein

Est né à Oświęcim en 1925. Il a survécu aux ghettos de Bedzin, de Sosnowiec et aux camps de concentration de Blechhammer, de Kattowitz, de Dyhernfurth et de Langenbielau. Son interview a été enregistrée en 1996 à Aventura (Floride), aux États-Unis.

Edward Spett

Est né à Oświęcim en 1928 sous le nom de Ignatz Spett. Il a survécu au ghetto de Sosnowiec et aux camps de concentration de Blechhammer, de Sakrau, d'Ohrdruf, de Gräditz, de Faulbrück, de Gross Rosen, de Klettendorf et de Buchenwald. Son interview a été enregistrée en 1996 à  Wyckoff (New Jersey), aux États-Unis.

Saba Wainapel

Est née à Oświęcim en 1918 comme Shprintza Reinhold Wulkan. Elle a survécu aux ghettos de Cracovie et de Radom, elle a travaillé là-bas pour le mouvement sioniste clandestin. Après cela elle a survécu aux camps de concentration d'Auschwitz et de Blizyn. Son interview a été enregistrée en 1995 à South Fallsburg (État de New York), aux États-Unis.

 

Autres ressources (en anglais):

Lexique

Bar Mitzvah

Un rite initiatique par lequel on marque l’accès à la majorité ; on le décrit comme la confirmation juive.

Beth Midrash

Un centre juif d´études situé dans une synagogue, une yechiva ou un autre établissement, souvent utilisé aussi pour les prières communes.

Hassidisme de Bobova

Hassidisme originaire  de la ville de Bobova (Pologne), à coté de Gorlice. Le Hassidism de Bobova a été fondé par R. Solomon ben (fils de) Meyer Nathan et petit-fils de Hayyim ben Leibush Halberstam.

Heder

École primaire juive traditionnelle qui enseigne les bases du Judaïsme et de l´Hébreu.

Hachshara

Formation  intensive  à  l'agriculture, organisée par le mouvement sioniste pour les immigrants en Palestine, pour les préparer à la vie au kibboutz.

Hassid

Partisan d´une branche du Judaïsme orthodoxe qui promeut la spiritualité. Créé au 18ème siècle comme une réaction au Judaïsme strict.  Chaque dynastie hassidique est dirigée par le rabbin avec ses propres principes ; ainsi le Judaïsme hassidique n´est pas un mouvement mais un ensemble de groupes séparés, avec toutefois des liens.

Kibboutz

Une coopérative communautaire de pionniers sionistes traditionnellement basée sur l´agriculture.

Papillotes

Les mèches des cheveux portées par certains hommes et garçons de la communauté juive orthodoxe.

Pessah

Pâque juive, une fête juive biblique.

Roch Hachana

Nouvelle année juive

Rebbe

Rabbi, rabbin ou maitre ; dans la tradition hassidique, le leader d'un mouvement hassidique particulier.

Shtiebel

Un local pour les prières juives.

Shul

Terme yiddish qui désigne une synagogue en mettant l´accent sur son rôle en tant que lieu d'études, comme une école.

Yechiva ou Yeshivah

Institution éducative juive qui se concentre sur les études des textes religieux traditionnels.