Janine Den-cnrd2016

X Close

Language: French

Dans cet extrait, Janine Den évoque la vie culturelle au ghetto de Varsovie et la destinée tragique de Marysia Eisenstadt.

Janine Den, née Pieprz, a vu le jour à Varsovie en 1924, dans une famille juive assimilée. Ses deux parents, Mieczyslaw et Maria, travaillent dans la confection. Adolescente, Janine est admise dans un lycée d’État.

Après la capitulation de la Pologne, les Allemands entrent dans la ville. Les établissements scolaires ferment. Le magasin de bijoux de sa mère est détruit dans un bombardement.

À l’automne 1940, Janine et ses parents vivent dans le ghetto de Varsovie. Son père loue une boutique dans laquelle il installe une pâtisserie. Il met au point un système de contrebande, avec la connivence d’un ami qui se trouve hors du ghetto, qui lui permet de s’approvisionner en gâteaux grâce à une corde. Janine travaille dans la pâtisserie et participe aux activités de contrebande.

En juillet 1942 débutent les déportations. Après l’échec d’une tentative d’évasion, les Pieprz se cachent dans leur maison pendant plusieurs jours pour échapper aux arrestations.

Grâce à la complicité d’amis à l’extérieur, Maria Pieprz parvient à sortir du ghetto et s’installe dans un appartement acheté par des amis polonais. Janine s’évade à son tour et retrouve sa mère. Son père finit aussi par les rejoindre.

Le 26 mai 1943, sa mère s’absente pour faire une course. Janine ne la reverra jamais.

Dénoncés, Janine et son père parviennent à un arrangement avec des policiers polonais. Ils parviennent à leur faire croire qu’ils sont protégés par la résistance polonaise, mais ils doivent régulièrement leur donner de l’argent. Ils vivent ainsi jusqu’à la fin du mois de juillet 1944, date à laquelle ils sont arrêtés. Lors d’un transfert en train qui les mène dans un camp, Janine et son père sont cachés dans la cabine du contrôleur. Ils sont ensuite pris en charge par une famille polonaise, les Pokropek, du mois d’août 1944 jusqu’à l’arrivée des Soviétiques en janvier 1945.

Ils retournent à Varsovie, détruite. Ils découvrent que leur famille a été anéantie.

À l’automne 1945, Janine retourne à l’école. Elle passe son baccalauréat en juin 1946. Peu de temps après, elle quitte la Pologne avec son père. Ils s’installent à Paris où ils retrouvent de la famille.

En 1951, Janine rencontre celui qui va devenir son mari. Elle fait l’école de chimie cosmétique mais travaille par la suite dans la confection, avec son mari.

De leur union, célébrée en Israël, sont nés deux enfants.

Janine Den a été interviewée le 27 septembre 1995 à Paris par Tanya Blumstein.