Mala Zanger-cnrd2016

X Close

Language: French

Dans cet extrait, Mala Zanger se souvient de la personnalité de Rubinstein, le « bouffon du ghetto », à Varsovie.

Mala Drejzla Frydman est née le 6 octobre 1927 à Grodzisk Mazowiecki, près de Varsovie (Pologne). Son père, Chyl-Frischel, tient une épicerie en gros. Sa mère, Schaindla, s’occupe de Mala et de ses frères et sœurs, Sura-Luba, Aharon et Pinkus.

En 1934, le père de Mala fait faillite. La famille s’installe à Varsovie. Chyl-Frischel travaille à mi-temps dans une synagogue et continue d’exercer des activités commerciales.

Lorsque la guerre éclate, de nombreux réfugiés affluent à Varsovie. Mala aide à les vêtir en faisant de la couture. La famille Frydman se retrouve dans le ghetto. À la suite d’une rafle, son père et son frère sont internés. Le premier s’évade mais il sera par la suite déporté au camp de Treblinka. La famille retrouve le second dans un état squelettique.

Un passeur leur permet de sortir pour rejoindre le village de Bobrek. Mala échappe aux tueries que les Allemands mènent bientôt sur place. Elle découvre que les siens ont été assassinés, sauf son deuxième frère, qui se réfugie dans la forêt où il sera retrouvé mort.

Mala vagabonde et se fait héberger par des Polonais qu’elle quitte quand elle ne se sent plus en sécurité. Épuisée par sa cavale, elle décide de se rendre à la Kommandantur, à Lublin. Elle prend le chemin de l’Allemagne, en tant que travailleuse. Elle est envoyée au camp de Wuppertal, près de Cologne. Là, elle travaille dans une usine de conditionnement d’épices. Elle est protégée par son patron, un antinazi qui ignore qu’elle est juive.

Libérée par les forces américaines, elle est placée dans un camp avec l’ensemble des étrangers qui se trouvaient à Wuppertal. Elle abandonne le camp quand elle a l’occasion de rejoindre une troupe artistique. Avec celle-ci, elle participe à des spectacles à Bergen-Belsen.

Elle émigre finalement pour Paris. Là, elle rencontre son mari, qui lui redonne le goût de vivre. Celui-ci est décédé en 1987. Le couple a eu deux enfants.

Mala Zanger a été interviewée le 29 juin 1995 à Paris par Hélène Levy-Wand Polak.