Marek Rudnicki-cnrd2016

X Close

Language: French

Dans cet extrait, Marek Rudnicki évoque la vie culturelle au ghetto de Varsovie et son importance face à la barbarie nazie.

Marek Rudnicki est né à Lodz, en Pologne, le 24 janvier 1925. Son père, Stanislas, est médecin. Sa mère, Tziporah, s’occupe de leurs deux enfants, Marek et Isaac. Sans être très pratiquante, la famille respecte les fêtes religieuses. Les Rudnicki résident à Lodz. Marek se souvient d’un antisémitisme très répandu. Jeune, il fréquente une école hébraïque, laïque, de tendance sioniste.

Au début de la guerre, l’arrivée des Allemands à Lodz provoque le départ de la famille pour  Varsovie. Elle s’installe dans le petit appartement d’une tante. Les Rudnicki survivent dans le ghetto de Varsovie. Marek fait des dessins. Son frère Isaac décède d’une tuberculose foudroyante.

Stanislas Rudnicki est l’ami de Janusz Korczak (médecin, pédiatre et écrivain polonais). Marek se trouve aux côtés de ce dernier, en juillet 1942, pour distribuer le pain à l’Umschlagplatz, lorsque les déportations commencent. Il assiste par la suite à la déportation du célèbre pédiatre. Son père et sa mère disparaissent également dans les déportations.

Grâce à la complicité de résistants polonais, Marek parvient à sortir du ghetto. Il commence alors à agir au sein de l’AK, la résistance armée polonaise. Il commet des actions de sabotage et participe à l’exécution de délateurs.

Le 4 août 1944, il est blessé pendant l’insurrection de Varsovie. Rétabli, il devient agent de liaison entre Cracovie et Varsovie. Arrêté lors d’une rafle, il est envoyé au camp de Plaszow. Grâce à une aide extérieure et ses talents de dessinateur, le commandant du camp, Amon Göth, le fait libérer.

Au lendemain de la guerre, Marek Rudnicki commence à travailler pour une revue polonaise en tant que dessinateur. Il devient le directeur artistique d’un éditeur. L’antisémitisme ambiant le pousse toutefois à quitter la Pologne. Il s’installe à Paris et y poursuit une carrière d’illustrateur. Il travaille avec le Théâtre juif de Pologne. C’est là qu’il rencontre sa compagne, en 1956, dont il adopte l’enfant. Le couple donne naissance à un garçon en 1962.

Marek Rudnicki a été interviewé le 17 décembre 1996 à Paris par Samuel Grosman.