Émile Levasseur CNRD

Émile explique comment il débuta ses activités dans la résistance communiste en 1940, à Paris. Il raconte notamment comment il effectuait ses distributions de tracts à bicyclette.

Émile Levasseur est né le 10 mars 1916 à Paris dans une famille juive originaire de Pologne. Son père, Abraham Helwaser, est maroquinier. Sa mère, Riwka (née Goldwaser) s’occupe d’Émile et de ses cinq frères et sœurs, son frère aîné, Georges, et ses quatre cadets, Eva, Madeleine, Marcel et Paul. Avant la guerre, Émile vend des journaux et exerce la profession de photographe sportif. En octobre 1936, il rejoint le 4e régiment de dragons stationné à Verdun. Au printemps 1940, il accomplit la campagne de Norvège. A la suite de l’invasion allemande, il se bat dans les Ardennes. Après la défaite française, il retourne à Paris et entreprend de vendre des légumes au marché des Halles. Sous l’Occupation, il entre dans la résistance communiste par le biais d’Albert Rigal, conseiller municipal du IVe arrondissement parisien. Ses activités consistent alors principalement à diffuser des tracts dans les boîtes aux lettres.

En septembre 1942, Émile est arrêté en même temps que ses parents et sa sœur Madeleine. Ils sont transférés à la prison du Cherche-Midi. Après une nuit à Drancy, ils sont déportés le 28 septembre 1942 pour Auschwitz. Sélectionnés pour le camp de travail de Niederkirchen, Émile perd la trace de sa famille. Il survit de son côté à de multiples transferts dans différents camps de concentration tels que Mittelbau-Dora, Blechhammer et finalement Buchenwald où il est libéré par l’armée américaine en avril 1945. Ses parents et sa sœur n’ont pas survécu à la déportation.

Après la libération, Émile retrouve ses deux jeunes frères, Marcel and Paul, à Paris. De son union avec Violette Hérin naît son fils Philippe, en 1953. Divorcé, Émile se remarie en 1995 avec Evelyne Zemmour. Au moment de l’interview, il est le grand-père de trois petites filles.

L’interview a été réalisée le 5 mars 1996 à Paris. L’interviewer était Denise Similovici et le caméraman Gilmer Pozo.

Problem with the video? Let us know.