Clara Isaacman UNESCO 2014 French

Clara Isaacman (née Heller) est née à Borsa, en Roumanie, avant la Seconde Guerre mondiale. Sa famille quitte la Roumanie à cause de l’antisémitisme rampant et rejoint Anvers (Belgique) à la fin des années 1920, alors que Clara n’est encore qu’une enfant. Le père de Clara, Shalom, est diamantaire et possède une fabrique de soude. Clara fréquente une école hébraïque et une école publique à Anvers.

Pendant l’invasion allemande de la Belgique en mai 1940, les deux tentatives de la famille Heller de fuir le pays échouent et elle demeure dans Anvers occupée par les nazis. Lorsqu’une nouvelle année scolaire commence, Clara, avec d’autres étudiants juifs, est exclue de l’école publique. Herz, le frère de Clara, est déporté à Auschwitz en 1941. En 1942, le professeur de musique de la soeur de Clara, Mr. Jäger, fournit un abri à la famille Heller, les cachant dans le sous-sol d’une boulangerie et, par la suite, chez une famille catholique, les Adams. Au cours des journées où la famille se cache, le père de Clara s’aventure à l’extérieur pour échanger des objets de valeur contre du pain. Lors d’une sortie, il est arrêté par les nazis, puis déporté et gazé. Clara, sa mère, sa plus jeune soeur et son frère se cachent durant deux ans et demi dans dix-huit lieux différents. Ils sont libérés à Hoboken, en Belgique, par les forces armées britanniques en septembre 1944.

En juillet 1945, Clara épouse Daniel Isaacman, un soldat américain dont l’unité stationne alors à Anvers. Elle arrive aux États-Unis en mars 1946. Clara et Daniel adoptent un fils, Yonathan. Clara se montre active dans l’enseignement de l’Holocauste, racontant son expérience de la guerre dans les universités de Princeton, de Penn State, de Drexel et de Rutgers entre autres. Elle accompagne des étudiants du monde entier dans des voyages à Auschwitz et en Israël ; elle publie un livre sur son expérience, intitulé Clara’s Story (« L’histoire de Clara »), et elle est un membre actif de la communauté des rescapés de l’Holocauste de Philadelphie. Pendant l’un de ses voyages à Auschwitz, elle découvre le nom de son frère Herz sur la liste de ceux qui ont péri dans le camp.

L’interview a été réalisée le 10 janvier 1997 à Philadelphie (Pennsylvanie, USA) ; intervieweur : Irene Dansky ; vidéaste : Abraham Holtz. Clara Isaacman est morte d’un cancer le 16 novembre 2001.

Problem with the video? Let us know.